La librairie de Monsieur Jean devant la cathédrale

Dans le cadre de la semaine d’inauguration du programme « Strasbourg, capitale mondiale  du livre », les deux chorales, les Troubadours de Berstett et Méli-Mélodie de Montigny lès Metz ont eu l’occasion de représenter pour la troisième fois le conte musical, « la librairie de Monsieur Jean « de Julien Joubert qui célèbre avec humour et poésie l’amour de la littérature.

Le spectacle a eu lieu cette fois-ci, sur la place du Château, devant la façade sud de la cathédrale, le samedi 27 avril à 17 h.

Le chant des chorales était accompagné au piano par le jeu virtuose de Carole Bergossi, cheffe de chœur  de Meli-Mélodie et maman du jeune chef des Troubadours, Antoine Bergossi qui dirigeait les deux chorales. L’histoire était racontée avec talent par la charmante Aglaé étudiante en chant lyrique au conservatoire du 15ème arrondissement de Paris, qui a également chanté, brillamment plusieurs solos de manière à ravir les spectateurs.

Même Saint-Pierre a dû être charmé, car la pluie abondante de vendredi fut remplacée par une météo printanière qui favorisa la venue d’un public nombreux et redoubla l’enthousiasme des choristes qui chantèrent avec joie et bonheur pendant presque une heure cette œuvre plaisante et originale. Les cloches de la cathédrale ont clôturé ce concert en guise d’applaudissement.

Un grand merci à tous les participants de s’être mobilisé pour participer à ce moment de partage musical.

Concert « LA LIBRAIRIE DE MONSIEUR JEAN » de Julien JOUBERT

samedi 18/11/2023

Le public est venu nombreux au concert partagé avec la chorale « MELI MELODIE » de MONTIGNY LES METZ, sous la direction d’Antoine BERGOSSI, accompagné au piano par sa maman, Carole BERGOSSI, et de la narratrice et solo Aglaë BAEHR.

Ce fut un moment fort par le nombre de choristes présents sur scène et par leur prestance. L’harmonie des voix et la scénique à conquis l’assemblée. Un cocktail étonnants de chants, de musique, de dialogues et d’effets sonores au service d’une histoire émouvante.

C’était un évènement inédit, puisque c’est pour la première fois que LES TROUBADOURS , en 32 ans, ont interprété un conte musical et encore plus inédit : ils ont chanté sans partition. Nous avons pu constater que chanter sans partition nécessite de bien maîtriser le morceau et permet de se libérer pour mieux suivre le chef. Le public a bien senti la différence, les choristes étaient attentionnés à suivre leur directeur et leur sourire se lisait sur leurs lèvres.

Les photos et vidéo suivront